Pouvoirs et vertus des pierres et minéraux

Construire en briques de bois

Pierres fines précieuses et de collection.

Bungalows île aux Nattes

Partir vivre ailleurs

Tueurs en série, escrocs, malédictions

Tout sur les aphrodisiaques

Facebook


Facebook s'est imposé comme le premier réseau "social" sur internet, et ce à une échelle planétaire. Est ce un bien ou un mal ? Tout d'abord il y a le fait gênant que ce site gère nos données personnelles à sa guise, on ne sait pas ce qu'ils en font, qui les consultent et même son compte clos, ces données sont conservées. Curieux.

Comme tout le monde je me suis inscrit et je me suis découvert plein "d'amis" ! Avant on avait le courrier, le téléphone, puis Msn et les mails pour communiquer, désormais on communique en groupe. En fait Facebook est un immense bistrot virtuel où on se pointe de temps à autre pour voir qui y est, ce qui se dit et pour être vu.
Surtout cela, donner l'impresion d'exister, un vrai cache-misère en fait. Nonobstant le côté pratique pour avoir des nouvelles d'amis au bout du monde, les vrais amis, l'étalage de tous ces commentaires souvent puérils et sans intérêt est consternant.

Comme tout le monde j'ai cliqué ça et là afin d'avoir de nouveaux contacts. C'est effarant de voir combien de personnes deviennent mes amis alors que je ne les connais pas et qu'eux non plus ne me connaissent pas. C'est la course au nombre d'amis. Comment peut-on avoir 500, 1000 ou 3000 amis ? Ridicule.

Qu'est ce qu'un ami ? Comme le disait F.W. Hubbard : "un ami, c'est quelqu'un qui te connait bien et qui t'aime quand même". Ca réduit considérablement le champ d'investigation !! Donc je me suis posé la question. J'ai 150 amis sur Facebook !! Je n'en connais pas ou peu, près de la la moitié !! Je vais donc m'amuser en plusieurs étapes à circonscrire ce cercle amical à l'essentiel. La famille étant un cas à part bien entendu. D'abord ôter tout ceux que je ne connais pas. Puis définir ce que j'entends par "amis". Il y a les vrais, ceux sur qui on peut compter et qui peuvent compter sur moi.

Il y a les amis de circonstance, les amis des amis, également les gens qu'on aime bien, même si on ne les contacte quasiment jamais. Ensuite, les copains ou copines, les connaissances plus ou moins vagues. Et enfin ceux à qui tu souhaites bon anniversaire mais qui oublient le tien et ceux dont on n'a en fait rien à foutre. Je vais donc garder ceux que j'espère être mes vrais amis, les personnes que j'aime bien et celles que je connais moins mais dont j'apprécie d'avoir des nouvelles.

Ben ce n'est pas facile de trier, j'élimine, je regrette, je ne regrette pas, je pourrais toujours les recontacter. Bref de 150 amis, je suis tombé à 29 !!! Bien sur j'ai enlevé des gens que j'aime bien mais dont je n'ai jamais de nouvelles. Ils ne m'en voudront pas, si tant est qu'ils s'en aperçoivent. Tant pis, choisir c'est exclure comme disait Vialatte.
En tout cas mon mur s'en trouve fort allégé et je n'ai plus le réflexe bêtifiant de lire toutes les conneries vides de sens et inutiles qui par ma faute me prenait trop de temps. Je reste donc sur Facebook mais pour l'essentiel et souhaite bon vent à tous mes "amis".

Voyance claire et nette Graines de bitumes, enfants de la rue Antananarivo Lecture des lignes de la main